Jean-François Copé, président de l’UMP, apporte son soutien à la décision prise par le président Hollande d’engager les forces françaises au Mali afin d’entraver l’établissement d’un Etat narcoterroriste. Il était grand temps d’agir.

L’intervention de l’armée française se fait dans une parfaite légalité internationale. La France se montre fidèle à ses valeurs universelles, celles-là mêmes qui ont justifié l’intervention en Afghanistan contre l’extrémisme, le fanatisme, le terrorisme et en faveur de la paix et de la sécurité internationales.

Le Premier ministre et le président de l’UMP se sont entretenus par téléphone. A cette occasion, Jean-François Copé a insisté pour que le Parlement soit pleinement informé de l’évolution de la situation, conformément à la réforme constitutionnelle de juillet 2008.

Jean-François Copé, au nom de l’UMP, a une pensée toute particulière pour les otages et leurs familles qui vivent un moment particulièrement éprouvant ainsi que pour nos ressortissants établis au Mali. Leur sécurité doit être une priorité.