Jean-François Copé fait part de sa très grande tristesse et de sa profonde indignation suite au décès de deux policiers et à la grave blessure d’un troisième de leurs collègues, à Paris le 21 février 2013.

Les milliers de policiers et de gendarmes qui œuvrent à la protection des Français, parfois au péril de leur vie, méritent la reconnaissance, le respect et l’hommage de toute la Nation.

Chaque jour ils sont des dizaines à être blessés dans l’exercice de leurs fonctions, au service de leurs concitoyens.

La République doit faire preuve d’une fermeté implacable contre le nombre croissant des malfaiteurs qui défient toute autorité et attaquent volontairement les forces de l’ordre.

Au nom de l’UMP, Jean-François Copé adresse ses plus sincères condoléances aux familles et aux proches des victimes .